Les salariés des entreprises les plus rentables ont une meilleure connaissance d'eux-mêmes

Un institut renommé a analysé 6 977 auto-évaluations de professionnels dans 486 entreprises cotées pour identifier les « blind spots » : points faibles en matière de leadership dont un individu n’est pas conscient.

On définit un « blind spot » comme une compétence que le professionnel compte comme l’une de ses forces alors que ses collègues l’ont citée comme l’une de ses faiblesses. La fréquence de ces « blind spots » a ensuite été rapportée au taux de rendement des actions de ces entreprises. L’analyse a montré qu’en moyenne :

- Les professionnels travaillant dans des entreprises peu performantes avaient 20% de plus de « blind spots » que ceux travaillant dans des entreprises aux bonnes performances financières.

- Les professionnels travaillant dans des entreprises peu performantes sont 79 % plus susceptibles d’avoir un faible niveau de connaissance de soi que ceux dans des entreprises au fort taux de rendement.

« La connaissance de soi peut se traduire immédiatement en meilleures décisions et aboutit à des carrières plus satisfaisantes,  » souligne l'intervenant. « D’autre part, ceux qui ont un faible niveau de connaissance de soi ont tendance à mal interpréter les recommandations en matière d’améliorations en les interprétant comme des menaces plutôt que des opportunités. Leur mode de pensée est le suivant : « Je suis comme je suis » et ils continuent à faire comme ils ont toujours fait. »