Quand le digital réinvente les pratiques RH

SAP a présenté les différents impacts du digital sur l’économie et les entreprises, tout en proposant un focus sur les processus RH. Si la manière de réaliser un on-boarding, de mettre en œuvre un dispositif de formation ou encore de recruter, évolue fortement grâce aux technologies, ce sont aussi les professionnels RH qui doivent adapter leurs pratiques. Or, acquérir une culture digitale ne s’improvise pas.

Le digital change l’entreprise et SAP souhaite aujourd’hui montrer comment les outils peuvent être utilisés pour optimiser tous les processus métier. Et de prendre l’exemple de l’Hôpital de la Charité à Berlin qui a recours aux technologies SAP – dont Hana – dans la mobilité et la dématérialisation des documents médicaux. Ici, les retombées sont concrètes : les docteurs disposent de toutes les informations médicales actualisées en temps réel et journalisées (diagnostics, prescriptions, réactions aux traitements, etc). Cette nouvelle méthode évite les pertes de temps et offre aux médecins une vision 360° pour chacun de leurs patients. Agilité, réactivité, simplicité, collaboration, voilà quelques bénéfices de la digitalisation. Et les RH aussi peuvent en profiter…

Processus RH

« Depuis que nous avons mis en œuvre notre transformation digitale, notre entreprise a connu plusieurs bénéfices, notamment internes : une simplification du business, une meilleure collaboration, des processus métier plus fluides et plus efficaces, et une mobilité qui répond aux exigences d’une économie globalisée » souligne Stefen Ries, CHRO de SAP.

Grâce au digital, les entreprises peuvent recruter différemment : elles se servent des analytics pour cibler les profils les plus susceptibles de réussir dans leur organisation. «  Il est nécessaire de procéder à de l’analyse de data pour mieux comprendre la vie des employés et déterminer où acquérir des talents, ce qu’ils recherchent et comment leur proposer un challenge qui les intéresse ! ».

Formation, on-boarding, réseaux sociaux interne… Les autres processus métier impactés par le digital ont vocation à dessiner de nouvelles dynamiques dans l’entreprise : davantage de collaboration entre les métiers, aplatissement de la hiérarchie, développement de l’autonomie, mesure plus efficace et plus transparente de la performance…

Bâtir sa propre culture digitale

« La digitalisation ne va pas s’arrêter de sitôt. C’est une évolution inéluctable. Pourtant, changer de culture d’entreprise nécessite d’adopter les bons processus. » Et pourquoi pas s’inspirer des pratiques des start-up, si souvent vantées pour leur agilité et leur capacité d’innovation. « Les grandes entreprises doivent adapter leurs modèles de management pour répondre aux nouveaux enjeux d’un marché plus global et plus rapide. Mais elles ne doivent pas créer de Big Bang » explique Pascal Delorme, Directeur d’Accenture Digital France et Benelux Accenture.